Articles de presse

Armor tour handisport

Voir l'article Ouest France [L’Armor Tour Handisport s’est arrêté à Guingamp hier après-midi. L’occasion de découvrir une pluralité de sports et d’inciter les personnes handicapées à la pratique sportive...]

SENE TEAM BOXING

Articles Ouest France et Télégramme

ECOLE BOXE PLERIN le ring à tout âge

Source Le Télégramme publié le 1 décembre 2016

Boxe. Le ring à tout âge

depuis-cette-annee-la-salle-de-boxe-de-l-epbe-est-aussi_3194979_420x330pCréée à la rentrée 2016 par l'École plérinaise de boxe éducative, la section « boxe loisirs adultes », ouverte à tous, sans limitation d'âge, remporte son petit succès. À celles et ceux qui veulent entretenir leur forme ou simplement se faire plaisir, l'entraîneur Thierry Carchon fait suivre le même entraînement que son groupe de jeunes boxeurs amateurs : échauffement, saut à la corde, sac de frappe, techniques de combat, etc. « Nous avons actuellement un public, âgé de 18 à 48 ans, dont des femmes », indique celui-ci. Une fois passées les « boules de cuir », chacun peut exprimer son art du combat, comme Julien, âgé de 42 ans, venu d'abord accompagner son fils et qui est resté suivre les séances. Il profite là de l'entraînement très physique où le cardio a toute son importance. Que du bonus pour ce pratiquant de football américain !

Pratique
Les lundis, mercredis et vendredis, de 18 h à 20 h, salle du Bois-de-la-belle-mare (accès par rue Fleurie).

TREGOR BOXING la passion au bout des gants

 

Source Ouest France 15 novembre 2016tregor

tregor-1

BC DINAN l'indéniable effet JO

Source Le Télégramme publié le 25 octobre 2016

ource Le Télégramme publié le 25 octobre 2016article-telegrame-25-11-16-1

ESSA boxe. Les pugilistes enfilent les gants

Publié le 9 septembre 2016 "Le Télégramme"

Une nouvelle saison pugilistique vient de débuter à l'Étoile sportive de Saint-Avé (ESSA) boxe. Depuis quelques jours, à la salle David Vaillant, les amateurs du noble art ont enfilé les gants, sous la houlette de Nicolas Basile Dauber, entraîneur diplômé d'État secondé par Yohan Hobé, entraîneur, et Sandy Messaoud, animateur en formation prévôt de boxe anglaise. Pour proposer un meilleur accès à ce sport, la salle st-aveest ouverte aux pugilistes garçons et filles, tous les jours ouvrables à partir de 18 h. Comme chaque année, le club va miser sur l'accompagnement des jeunes du centre labellisé, le développement sportif et la mise en confrontation des boxeurs. Sur le ring de boxe, des compétitions en éducatif et des combats seront organisées de façon régulière à la salle David Vaillant.

Des arrivées

En professionnel, outre Sandy Messaou, il faut signaler l'arrivée de Jonathan Chaouchi, Mikail Vidalic, Zakaria Sraidi et Gabriel Avenel. Nathalie Le Dantec, la présidente, souhaite que « le club continue à se développer tant au niveau des effectifs que des résultats ». Saint-Avé boxe organisera les finales du championnat de Bretagne, début décembre à Vannes.

Pratique
Renseignements au 06.09.38.26.83. Mail : saint-ave.boxe@hotmail.fr Site Internet : www.saint-ave-boxe.com

Boxe anglaise. Un club en forme olympique

Publié le 8 septembre 2016 "Le Télégramme"

Les entraînements de boxe anglaise ont repris pour petits et grands, mardi salle Giocondi. Cette nouvelle saison du Ring Olympique s'annonce prometteuse. Le nombre de licenciés douarnenistes avait connu des records la saison dernière, des chiffres que les dirigeants entendent bien confirmer.

Les boxeurs du Ring Olympique ont repris l’entraînement. Le club douarneniste propose trois séances gratuites pour découvrir la boxe anglaise.
Les boxeurs du Ring Olympique ont repris l’entraînement. Le club douarneniste propose trois séances gratuites pour découvrir la boxe anglaise.

Au Ring Olympique, la boxe éducative est ouverte pour les plus jeunes à partir de 6 ans. « École sportive et pédagogique de la vie, le noble art canalise les tempéraments les plus fougueux et libère les plus réservés qui gagnent en assurance », assure le coach Ronan Guidal. Le staff des dirigeants veille à ce que la boxe éducative soit encadrée à l'entraînement comme en compétition. Les coups ne sont pas appuyés. La technique et le respect de l'adversaire sont mis en avant par les éducateurs.

Profiter de l'effet JO

Les boxeurs français sont revenus de Rio avec six médailles dont deux en or. Ces bons résultats ne sont pas sans conséquence sur les inscriptions dans les clubs de l'Hexagone. Les exploits des Français aux JO suscitent des vocations dont espère bénéficier le club. Jérôme Bertin, l'un des deux entraîneurs, espère aussi récolter les fruits des journées découverte organisées à Kermarron et à la MJC durant l'été. Pour lancer la saison, le Ring Olympique propose trois cours gratuits demain, samedi et mardi prochains, de 18 h à 19 h pour les 6-16 ans et de 19 h à 20 h 30 pour les ados et adultes. Petits et grands pourront enfiler les gants et s'essayer au noble art sans engagement.

Contacts
Tél. 06.61.70.35.53 ou 06.61.21.07.26.

U19. Les filles d'En Avant montent sur le ring

Publié le 28 août 2016 "Le TELEGRAMME"

Julien Tison Vendredi,  les U19 féminines d'En Avant ont mis les gants pour une heure et demie de boxe dirigée par Slimane Haddadi.

Une séance idéale pour forger l'esprit de groupe et apprendre à muscler son jeu.

BCAG 5À l'entrée de la salle Pierre-Yvon-Trémel, il n'y a pas âme qui vive en ce vendredi soir. En empruntant le petit escalier de béton sur la gauche, le bruit des BCAG 3piétinements et des coups qui claquent se fait enfin entendre. En entrant dans la salle de boxe, le gris des lieux laisse place au rouge vif des tenues portées par les filles d'En-Avant. Les U19, dirigées par Nicolas Delépine ont troqué leur ballon et leurs protège-tibias pour les gants de boxe.

Endurance et cardio au menu
Sur le plus imposant des deux rings installés dans la salle, Slimane Haddadi, tee-shirt noir à l'effigie de son sport et pantalon de survêtement gris, a pris la place des coachs habituels. « On m'avait dit que les filles de l'EAG étaient fortes, je veux voir ça ! », lance l'entraîneur à des joueuses motivées. Les séries de coups s'enchaînent. Droite, gauche, jeu de jambes, piétinements sur place. La séance est lourde et Slimane ne ménage pas ses troupes. Sur le bord du ring, le staff regarde ses petites protégées souffrir, le sourire au coin des lèvres. Pour Nicolas Delépine, l'entraîneur de l'équipe, venir à la salle de boxe est « une façon de diversifier l'entraînement.

Nous sommes actuellement en préparation et le but est de pouvoir s'adonner à d'autres activités que le football. On a fait du kayak, aujourd'hui c'est boxe ».

BCAG 1Être plus agressives
Le choix de la boxe n'est pas un hasard. Sport de combat, on y développe des qualités physiques et mentales complémentaires à la pratique du football. Ainsi, pour le coach U19, cette séance permet aux filles « d'être plus agressives sur le terrain. Au niveau de l'engagement physique, il faut avouer que nous ne sommes pas dans les meilleures. La boxe peut nous permettre de combler ce manque ».

Une passerelle entre deux sports
Il est 19 h, Slimane Haddadi siffle la fin de l'entraînement. Le boxeur ne tarit pas d'éloges sur les filles de l'EAG : « La boxe, ça les amuse, les décontracte. Moi, ça me fait plaisir. Nous, en boxe, on est des guerriers, le but c'est qu'elles aussi deviennent des guerrières. Elles sont très attentives et, physiquement, c'est très solide ». Avant de partir, le coach ne pouvait laisser ses élèves d'un soir sans un dernier petit cadeau. Une séance d'abdos et de gainages, le tout en musique. La boxe reste bel et bien un art après tout.

 

 

 

 

Boxe féminine, l'exploit à Rio donne espoir à Brest

Source Ouest France

Brest - Publié le 26/08/2016 à 05:20 par Pierre BAFOIL

Aux Jeux Olympiques, elle a rapporté six médailles, dont deux par des femmes. Une première qui donne des raisons d'espérer aux clubs brestois, qui peinent à séduire les sportives.

« Ça n'est pas passé inaperçu, s'exclame Jean-Claude Ledelec, entraîneur du club de boxe le Ring brestois, en pleine période d'inscriptions. Tout le monde me parle des JO ! »

Compliqué de passer inaperçu : avec six médailles à Rio, la boxe anglaise a été le plus gros contributeur de la France ! Deux titres olympiques pour Tony Yoka et Estelle Mossely, et une médaille d'argent pour Sarah Ourahmoune. Du jamais vu.Gaelle

« C'est exceptionnel ce qu'ils ont fait, salue Gaëlle Corre, boxeuse à KO boxing, l'autre club brestois. Surtout les filles ! » De fait, la surprise est venue du côté des femmes, brillantes à Rio, dans cette discipline inscrite au tableau olympique que depuis Londres 2012.

Les deux clubs amateurs de la ville attendent beaucoup de ce succès. « On espère un effet Rio 2016, surtout pour attirer les femmes », explique Gaëlle Corre, également trésorière de KO Boxing.

« Il va y avoir un impact sur la boxe féminine, confirme Alain Borla-Cart, le président du comité régional. Mais on ne peut pas prédire combien. En tout cas, on va surfer sur ce succès ! »

Cinq boxeuses à Brest

La Bretagne et ses 1810 licenciés en ont bien besoin. Le Finistère a le plus faible contingent de la région, avec 219 boxeurs, dont 73 femmes. Une seule fait de la compétition : Gaëlle Corre. Et dans tout Brest, il y a seulement... cinq boxeuses.

« On n'est pas bien soutenu par la mairie, déplore Gaëlle Corre. On n'a même pas de salle attitrée. »

Par ailleurs, la boxe a mauvaise presse. L'aventure de Rio pourrait changer la donne. « L'histoire de Sarah Ourahmoune casse l'image d'un sport de voyous, se réjouit la boxeuse brestoise. Elle est hyper diplômée, chef d'entreprise. Et, ce n'est pas si rare. Dans mon club, il y a des titulaires de master de droit, ou d'histoire ! » Elle-même est diplômée d'un master obtenu à l'UBO.

« Nos vainqueurs à Rio parlent bien et ont une belle gueule pas amochée, renchérit Jean-Claude Ledelec. Ça joue en notre faveur ! »

Selon Gaëlle Corre, les aspects esthétique et violent peuvent être rédhibitoires pour les femmes. « Venir se prendre des coups au milieu d'hommes, ça peut refroidir, reconnait-elle. On doit faire sa place, en tant que femme et en tant que boxeuse. »

Pour autant, elle affirme que la boxe est une école de la vie. « Je m'en sers tous les jours, assure-t-elle. On apprend la rigueur, la discipline, le dépassement de soi-même. »

Dans les clubs, l'effet Rio semble déjà avoir commencé. Mercredi, Djamel Ayad, entraîneur à KO boxing a reçu douze curieux, dont deux femmes. « Exceptionnel à cette époque de l'année ! »

En riant, Gaëlle Corre conclut en interpellant les Brestoises : « Mais regardez-moi, je n'ai pas de marque sur le visage ! »

Ergué Boxing club. Du monde sur le ring

Source "Le Telegramme" du 25 août 2016

Depuis maintenant cinq ans, le Ergué Boxing club permet de pratiquer de la boxe anglaise au complexe de Croas Spern. Par ailleurs, des séances d'aéroboxe sont également proposées depuis 2014 : une discipline fitness mixant aérobic et boxes, sans adversaires ni coups, qui constitue désormais la moitié des licenciés du club.

Ergué« La boxe anglaise a beaucoup changé. Les athlètes ne sont plus des gueules cassées, nous sommes en train de changer d'image ». Difficile de donner tort à Ludovic Guérin, entraîneur du club, après les performances d'Estelle Mossely et de Tony Yoka aux derniers Jeux Olympiques. La boxe a largement redoré son blason en France par les résultats, mais aussi grâce à un arbitrage plus performant que par le passé, et un style de combat plus plaisant à regarder et à pratiquer. « Les bonnes valeurs de la boxe sont montrées et le sport recommence à progresser ». Le club gabéricois est récent, mais les entraînements de boxe attirent toujours plus de monde dont des novices, notamment dans les cours de boxe éducative, réservés aux enfants, mais aussi parmi les adultes. Des boxeurs expérimentés s'entraînent ici aussi. Le club compte quatre professionnels, qui participent aux championnats nationaux. Il compte également un champion de France de handiboxe. Des profils de boxeurs variés donc, et des résultats plus que satisfaisants pour l'entraîneur, qui travaille à Brest et occupe ses samedis après-midi, ses lundis, mercredis et vendredis soir au club.

L'aéroboxe plaît beaucoup

Mais la discipline en vogue actuellement, c'est bien l'aéroboxe. Sur une centaine de membres l'an dernier, le club comptait 54 adeptes de cette discipline. Proposée par Caroline Maillet, elle plaît essentiellement à un public féminin. Vraie variante du fitness, elle permet un maintien ou une remise en bonnes conditions physiques. L'activité se déroule sur une musique rythmée, les participants étant tout de même munis de gants mais ne frappant jamais que le vide. Autre nouveauté pour cette année, des sessions de zumba seront aussi proposées par la coach, qui vient d'achever une formation en la matière.

Contact
Mél. ergue.boxing.club@gmail.com.

Opération découverte à DOUARNENEZ

Source "Le Télégramme" du 24 août 2016

Durant le mois d'août, le club de boxe douarneniste est allé à la rencontre des jeunes avec une opération découverte du noble art, à la Maison solidaire de Kermarron et à la Maison des jeunes et de la culture (MJC).

derniere-seance-d-initiation-a-la-boxe-anglaise-samedi-a_3058288_439x330pLe Ring Olympique douarneniste (ROD) a enregistré une augmentation de 30 % de ses effectifs la saison passée, pour atteindre plus de soixante licenciés. De bons chiffres que les responsables du club entendent bien conforter pour la nouvelle saison, en allant, par exemple, à la rencontre des jeunes. À Kermarron, c'est devant la Maison solidaire que le ROD a installé à cinq reprises un ring gonflable, mis à disposition par le comité de Bretagne. L'occasion pour 25 jeunes du quartier d'enfiler les gants.

Canaliser positivement les énergies
La boxe permet de canaliser positivement les énergies. « Les jeunes de Kermarron, de l'énergie, ils en ont à revendre », confie Myriam, animatrice à la Maison solidaire. L'opération a été renouvelée également à la MJC, où le ring gonflable a été dressé, square Jos-Pencalet, au profit des volontaires de l'accueil enfance-jeunesse. Les jeunes de Kermarron et de la MJC se sont retrouvés, samedi, à la salle omnisports, pour une rencontre amicale. Pour Jérôme Bertin, à l'initiative du projet, la boxe éducative permet le dépassement de soi, mais toujours dans le respect de l'autre et du règlement. À noter une bonne proportion de filles à ces séances d'initiation.
Pratique
Pour compléter son opération découverte, le Ring Olympique proposera quatre cours gratuits à compter du 6 septembre. Contact au 06.61.21.07.26.

JO 2016. Boxe (- 60 kg) : Mossely première boxeuse française en or

Source Ouest France Équipe de France aux JO 2016 - Publié le 19/08/2016 à 22:00
  • Estelle Mossely a apporté à la boxe féminine française le premier titre olympique de son histoire. | Reuters
jo-2016-boxe-60-kg-mossely-premiere-boxeuse-francaise-en-orEstelle Mossely a apporté vendredi à la boxe féminine française le premier titre olympique de son histoire et succède ainsi à Brahim Asloum, le dernier Français à avoir remporté une médaille d'or en 2000 à Sydney. Le jour de ses 24 ans, Estelle Mossely, qui combat dans la catégorie -60 kg, a battu à l'issue d'une finale très accrochée la Chinoise Yin Junhua. La licenciée du Red Star de Champigny (Val de Marne) a perdu les deux premiers rounds avant de hausser singulièrement le curseur de l'agressivité pour forcer la décision dans les quatre dernières minutes. « Je suis trop émue, a-t-elle commenté au micro de France Télévisions. J'ai tout donné. Je rentre dans l'histoire comme la première femme française championne olympique en boxe. » Un parcours modèle Elle décroche ainsi la quatrième médaille pour les boxeurs français aux JO 2016, après l'argent de Sofiane Oumiha (-60 kg) et le bronze de Souleymane Cissoko (-69 kg) et de Mathieu Bauderlique (-81 kg). Et l'exceptionnelle moisson des Bleus n'est pas terminée puisque Sarah Ourahmoune est engagée samedi en finale des -51 kg et Tony Yoka, le compagnon de Mossely, en finale des +91 kg dimanche. Cette médaille d'or récompense le parcours modèle de Mossely, une bosseuse acharnée qui mène aussi un brillant parcours professionnel. Bachelière à 17 ans, elle est ingénieure-informaticienne pour le groupe d'assurances Allianz où elle a été embauchée à la fin de son stage école. En parallèle, elle s'est adjugée cette année le titre mondial de sa catégorie. « Si j'ai un conseil à donner, c'est croyez en vos rêves, travaillez dur pour y arriver. Un jour, ça paye même pour les rêves les plus grands », a-t-elle souligné vendredi.  

L'animation boxe on the beach a fait le plein

 

Saint-Malo - Publié le 12/08/2016  source Ouest France

Dans le cadre des animations de quartier proposées, chaque mercredi, plage de La Hoguette, une animation spécifique de sports de combat était organisée, en partenariat avec cinq clubs malouins.

« Le beach soccer attire beaucoup de personnes (jusqu'à 150 participants, N.D.L.R.). Nous proposons chaque semaine une diversification pour permettre aux jeunes de découvrir d'autres activités », précise Béatrice Glinche, responsable du pôle animation de la Ville.lanimation-boxe-beach-fait-le-plein

Pour la première fois, une initiation à la boxe anglaise était proposée, mercredi, avec la présence de deux rings installés sur le sable, où les démonstrations se sont enchaînées sous les yeux d'un public surpris et heureux de profiter d'un moment ludique et sportif.

Même les policiers municipaux de patrouille, fins connaisseurs, ont fait une petite halte pour encourager les participants, tandis que sur les terrains alentour étaient proposés du brazilian jiu-jitsu, de l'aïkido et du kung-fu.

Jean-Michel Brunet, prévôt du Central ring malouin, orchestrait les différentes interventions, rappelant que le « noble art » était « avant tout une école de respect et de discipline ».

Une centaine d'enfants étaient déjà inscrits vers 16 h, dont une bonne moitié venue de l'extérieur, comme Robin, d'Avignon, ou Corentin, de Montréal, avides, du haut de leurs 10 ans, de croiser les gants. La semaine prochaine, c'est l'ultimate qui sera à l'affiche.

 

 

Animation quartiers

Source Ouest France  20 juillet 2016

Boxe1

 

Animations quartiers

Source Ouest France 30 juillet 2016

boxe

 

Vac'actives de GUIDEL

Source Le Télégramme Lorient du 4 juillet 2016

vac-actives-propose-un-grand-choix-d-activites-dont-la-boxe

Vac'actives de GUIDEL propose un grand choix d'activités dont la boxe. Le service jeunesse et sports de la ville a concocté un joli programme pour les vacances d'été, qui débute mercredi. Au menu cette semaine.

Vac'actives (de 10 à 17 ans)
Mercredi : de 10 h à 12 h, foot en salle (un ticket) ou jeux traditionnels (Mölkky, palets...) (un ticket) ; de 14 h à 17 h, escalade, tennis de table, tir à l'arc (un ticket). Jeudi : de 9 h 45 à 16 h, Aventure Parc (prévoir pique-nique) (quatre tickets) ; de 10 h à 12 h, badminton (un ticket) ; de 14 h à 17 h, Nerf (un ticket). Vendredi : de 10 h à 12 h, Wii, Playstation (un ticket) ou Speedminton (un ticket) ou boxe (un ticket) ou surf (trois tickets) ; de 14 h à 17 h, handball et base-ball (un ticket). Le règlement se fait sous forme de tickets. Le Pass semaine permet d'accéder à un nombre illimité d'activités. Inscriptions obligatoires auprès du service Jeunesse, tél. 02.97.65.09.47, courriel : servjeunesse@ccas-guidel.fr

 

vac-actives-Guidel